Rechercher

Dubaï


Période : Janvier 2020


En recherchant une destination un peu différente pour ce début d’année, un court séjour aux Emirats m’est apparu comme une évidence. Son côté grandiose et artificiel, sa réputation entre luxe et modernité, ses grattes-ciel et ses parcs d’attraction face au désert…


C’est donc un séjour « condensé » qui s’est dessiné au fur et à mesure de mes recherches, afin de découvrir l’essentiel de Dubaï et ses environs, afin de minimiser les coûts sur cette ville réputée pour son coût relativement élevé.



Jour 1 : Nous avions pris un vol arrivant tard le soir, afin de nous reposer et d’enquiller immédiatement sur une journée de visite. Pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agissait d’une journée d’excursion à Abu Dhabi.




L’excursion, très touristique, regroupait l’essentiel des points de vue de la Capitale des Emirats, avec plusieurs arrêts photos (Ile de Yas, Heritage Village), un passage devant le Louvre et le Palais Royal, une pause dégustation au Marché aux dattes, et enfin, la visite de la Mosquée Cheick Zayed, indubitablement l’une des plus belles du monde.





Après cette journée bien remplie et satisfaisante, nous dînons dans l’un des restaurants de notre hôtel (Auris Inn al Muhanna) et profitons de la terrasse lounge pour une chicha en guise de dessert.



Jour 2 : Durant la matinée, nous arpentons le Souk aux environs du Burj Al Arab. La médina, toute artificielle qu’elle puisse être, reste une agréable ballade au soleil.



Durant l’après-midi, une nouvelle excursion est prévue, direction : le désert ! Notre guide nous récupère en jeep, et après environ une heure de route, c’est une véritable procession de véhicules tout terrain qui évolue dans les dunes de sable.


Nous rejoignons le camp, où des activités sont proposées pour patienter jusqu’au repas. Henné, chicha, sandboard… Par la suite, un buffet varié, à volonté est mis en place, avec quelques animations : danses traditionnelles (du ventre et Tanoura), cracheur de feux.

Pour parfaire l’expérience du désert, j’avais opté pour une offre incluant la nuit sur place.





Repus, nous découvrons avec pas mal de surprise et de joie que nous serons les seuls à séjourner dans le campement : une tente avec matelas et sacs de couchage est installée pour nous dans un des abris servant à prendre les repas. Autour, la nuit est tombée, étoilée mais loin d’être complètement noire, créant une ambiance insolite sur le désert.







Jour 3 : après une nuit peu reposante (il a plu plusieurs heures, et si notre campement était parfaitement étanche, le bruit n’avait rien de rassurant), et un petit déjeuner succinct, notre guide nous dépose en début de matinée au Dubaï Mall, apparemment le plus grand centre commercial du monde.


Boutiques de luxe, restaurants, longues allées marbrées aux décorations raffinées, c’est une véritable attraction.


A l’intérieur, l’atmosphère se prête au shopping ou aux loisirs (cinéma, patinoire, aquarium).

A l’extérieur, des bassins bleutés entourent l’étonnant bâtiment, avec au bout, le célèbre Burj Khalifa, la plus haute tour du monde.


Nous y passerons la journée, en nous promenant au ralenti car la fatigue suite à la nuit se fait ressentir. Parmi les temps forts de cette journée, la découverte d’un énorme squelette de dinosaure dans le centre commercial, face au Cheesecake Factory, ou le spectacle des Fontaines sur le parvis du Centre, à l’approche de la nuit tombée.





Nous partons le soir vers Dubaï Creek, en vue de passer la soirée à bord d’un boutre pour un dîner croisière. Bien mal nous en a pris : cette sortie fut une catastrophe de bout en bout. Tables sales, service inexistant, nourriture largement insuffisante… la ballade en elle-même ne suffisant pas à compenser le niveau de prestation. Par chance, nous partageons notre table avec un couple d’anglais qui ont prévu un gros gâteau d’anniversaire !



Jour 4 : pour cette dernière journée, rien de mieux qu’une visite d’un des nombreux parcs d’attraction de Dubaï ! J’ai choisi Motiongate, un parc familial qui rassemble plusieurs franchises cinématographiques comme Dreamworks, Ghostbusters, ou Hunger Games.


La journée est parfaite, avec un grand soleil et très peu de vacanciers dans le parc, ce qui nous permet de tester un maximum d’attractions (temps d’attente maxi de 10 minutes), de refaire nos favorites, ou se prêter au jeu des photos avec les personnages.



Je trouve le parc très réussi, avec des attractions hyper récentes. Gros coup de cœur pour la partie consacrée à Dreamworks qui est en intérieur, avec un décor magique dès l’entrée, puis une déclinaison de minis mondes très immersifs (Kung Fu Panda, Shrek, Dragons, Madagascar).





Nous terminons cette épopée par un passage à l’Outlet pour un peu de shopping avant de rejoindre l’aéroport pour notre vol de nuit.




Ce qui m’a particulièrement marqué durant ce séjour ? la beauté « clinique » et la propreté de la ville de manière générale. Le sentiment de sécurité où que nous allions, le service impeccable dans les restaurants ou hôtels, même abordables. La variété (et qualité) de nourriture proposée (sauf sur cette croisière infernale). L’étendue de la ville sur de longues distances, qui rend les déplacements à pied inenvisageables. Le luxe ambiant, la présence de grandes marques ou de voitures de sport un peu partout. Enfin, la splendeur de la Mosquée d’Abu Dhabi, sans doute mon meilleur souvenir.


© 2023 by The Artifact. Proudly created with Wix.com