Rechercher

Transylvanie


Next stop : Bucarest.


Nous n’y resterons qu’une nuit, histoire de, cet arrêt étant simplement le point de départ pour un mini road trip en Transylvanie.




Pour l’heure nous découvrons un Airbnb plutôt déstabilisant : le studio est aménagé dans un style “love room modern kitsch” du plus bel effet (avec miroir au plafond et fake cheminée en led). L’aspect le plus insolite du studio, c’est le quartier dans lequel il est perdu, genre d’immense cité HLM semblant sortie des années 70 (le tout juste en face d’un gigantesque centre commercial ultra chic).








Tôt le lendemain, nous fuyons dans la campagne roumaine.


Le paysage change rapidement et du tout au tout, passant d’une zone commerciale à d’immenses champs jaunes, pour finalement commencer à prendre de la hauteur en empruntant une route de montagnes. La vue devient alors féérique, teintée d’oranges et rouges automnaux dans les petites stations d’altitude que nous croisons.


Nous visitons tout d’abord le Château de Bran, plus connu comme l’inspiration du roman de Dracula. Le lieu dégage une atmosphère Halloweenesque plaisante, avec un petit marché artisanal qui précède l’entrée de la visite et un vaste jardin que surplombe le château.

L’intérieur de la demeure est plus authentique et historique que je ne l’aurais imaginé, avec finalement peu de références à Dracula, mais plutôt de nombreuses anecdotes sur la vie médiévale et les anciens occupants des lieux.






La nuit se passera dans une station de ski, Poiana Brasov, à une vingtaine de minutes de route (à l'Hotel Dracula, pour compléter la journée). Cette étape est particulièrement agréable, tant par le charme du village que par la découverte inopinée d’un restaurant typique (Coliba Haiducilor) dans un immense chalet de bois à la décoration fort bucolique.



Dernière journée en Transylvanie.

Nous débutons nos pérégrinations en nous baladant près des ruines du château de Rasnov, puis dans un jardin “préhistorique” peuplé de reconstitutions de dinosaures grandeur nature.


L’après-midi sera consacrée à la visite d’un autre château, celui de Peles, ancienne résidence de la famille royale de Roumanie. L’endroit n’a rien à envier à Versailles : l’intérieur et les extérieurs de ce palais sont absolument incroyables.

Chaque pièce a sa propre ambiance, son flot de couleurs, son décor minutieux et détaillé.





Nous repartons déjà vers Bucarest pour une dernière nuit à quelques mètres de l’aéroport, dans un Airbnb cosy (également équipé d’une fake cheminée, décidément).